«

»

Imprimer ceci Article

Ça bourdonne plus que prévu

Le nombre d’espèces d’abeilles dépasse celui des oiseaux et mammifères réunis !

Quel contraste, alors que tous les biologistes de la planète tirent la sonnette d’alarme au sujet de la disparition des abeilles, une étude parue en 2008 annonce que leur famille est plus grande qu’on ne le pensait. John Ascher, chercheur au Muséum d’Histoire Naturelle de New York, a dressé une liste d’environ 19 200 espèces décrites. Soit 2000 de plus qu’au dernier recensement publié 8 ans plus tôt ! Il y aurait donc plus d’espèces d’abeilles que d’oiseaux et de mammifères.

Certes, la plupart ne sont pas aussi connues que l’abeille européenne (Apis mellifera) si chère à l’apiculture. D’ailleurs, beaucoup vivent en solitaire plutôt que dans une ruche, et ne produisent pas de miel. Mais toutes contribuent à la pollinisation des plantes. Et puisque sans pollinisation, pas de fleurs, ni de fruits, légumes ou céréales, autant dire que nous devons veiller sur elles comme à la prunelle de nos yeux !

Extrait du livre Explorations en Terre Animale :

Autres articles intéressants...

Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/ca-bourdonne-plus-que-prevu/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>