«

»

Imprimer ceci Article

DU BIOTERRORISME, LES CHENILLES PROCESSIONNAIRES DU PIN DU MIDI ?

Tremblez ? Un article publié en 2003 dans le magazine Ça m’intéresse alertait déjà sérieusement les lecteurs sur un danger pour les écoliers, les chiens, les chats et peut-être même les écureuils : la chenille processionnaire du pin…

Pas le pain, non, le pin du sud dont les innombrables pommes, cela dit, cachent des pignons, graines comestibles planquées sous les écailles n’attendant qu’une chose, qu’on les intègre soit entières à du pain, en sauce pesto ou en salades, ou moulues en farine (sans gluten) dans des pâtes, pizzas, tartes ou crêpes !

Bref, en attendant, début février ici, les chenilles processionnaires du pin se font déjà remarquer, et probablement pas seulement depuis les laboratoires du Cemagref (Centre national du machinisme agricole du génie rural des eaux et des forêts) où les scientifiques les étudient depuis des années ! Les promeneurs, eux, les croisent, terrorisés, chiens en laisse, rampant à la queue leu leu pas loin des cours de récré…

Même les vétérinaires ont envie de changer de métier à ces périodes… Car combien sont-ils, les toutous, les matous, en début d’été d’habitude, à risquer de passer l’arme à gauche après s’être frottés de si près aux pins envahis jusqu’aux pieds ? Alors qu’il n’y avait pas le moindre danger en vue à se balader sous les érables !

A Montpellier, on n’en fait pas du pain, des produits extraits de nos érables (ni du sirop au goût de caramel comme ces gourmands du Québec… ou alors, le commerce qui en est fait est un secret ?). Mais il est vrai qu’on trouve agréable de marcher au frais, à l’ombre du bois, des érables et des pins « chanteurs » de cigales en été lorsqu’on commence à crever de chaud !

Alors, réchauffement climatique ou pas, on ne va pas se mentir, on aime aussi admirer les satanés papillons oranges – du coup, on se demande où sont les gris des chenilles processionnaires… – virevoltant en plein soleil après s’être débarrassés eux aussi de leur tenue de chenilles. Et on se demande si ce long hiver et la sortie précoce des chenilles processionnaires ne va pas finir par avoir définitivement leur dangerosité et leur peau cette année ?

* Référence article Ça m’intéresse 2003 : Danielle McCaffrey « L’homme déclare la guerre aux chenilles »

Que faire avec les pignons de pin ? Un bon dessert… sans gluten ? 😉

Papillon venu se poser sur la fenêtre vers 16h avant la mise en ligne de cet article !!!

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/bioterrorisme-chenilles-processionnaires-du-pin-du-midi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>