«

»

Imprimer ceci Article

Un nouveau dinosaure pour les enfants

Dino_herbivoreQui n’a jamais rêvé d’être témoin du réveil tonique d’un T. rex Une nuit au musée ? Un paresseux qui trouve des œufs surprises à L’Age de Glace ? Ou une Alice au pays des merveilles préhistoriques ? Grâce à la télévision, au cinéma, à Casimir, Denver et compagnie, garçons et filles se sont amourachés des dinosaures. Combien de chercheurs aujourd’hui parmi ces gamins d’hier ? Arlo prend le relais pour la génération suivante…

En ce moment, dessins animés, livres, films d’animation, toutes les occasions sont bonnes à prendre si elles peuvent redonner le sourire aux enfants. Et si, en plus, elles présentent l’avantage d’éveiller la curiosité, de participer peut-être à la naissance de nouvelles vocations dans un passionnant domaine scientifique, alors il est utile de s’en faire l’écho. Ainsi, Arlo, dino et son ami humain, forment ce duo improbable qui prend vie ce mercredi sur grand écran.

Empreintes_de_pasAvec beaucoup d’audace donc, sauf peut-être dans l’esprit des « 10% de Français convaincus que les premiers hommes furent tyrannisés par les tyrannosaures. Pour eux, des représentants du genre humain devaient jouer à cache-cache avec les diplodocus » (sondage présenté par Science & Vie en 2003) ! Aussi, après le film, n’oubliez pas de dire la vérité aux enfants : les dinosaures n’ont pas cohabité avec l’homme. Rassurez-vous, ils encaisseront le coup. Et vous pourrez toujours les emmener au musée afin de goûter, cette fois, au plaisir du spectacle offert par les fossiles…

Fossile_de_SpinosaurusPlume_Archaeopteryx Fossile_de_Triceratops

Dinos parmi nous

Les dinosaures sont parmi nous (nouvel extrait)

En matière de conservation du littoral et des côtes, l’érosion est un véritable fléau, en paléontologie, quand elle fait sortir en plein jour une partie de fossile, une sacrée aubaine… L’avenir du dinosaure qui semblait tout tracé dans le noir d’une souterraine éternité se redessine alors. Ce qui explique le prix exorbitant de son bain de jouvence ! Ramener des fossiles, reconstituer les pièces, les nettoyer, cela coûte cher en temps et en argent.

Vous êtes collectionneurs ? Laissez tomber le T. rex si vous n’êtes pas milliardaires. Sinon, millionnaires, comptez tout de même plus de 500 000 euros par exemple pour un beau Triceratops, le double du prix d’un mammouth. Vous êtes passionnés ? C’est déjà beaucoup. Profitez de ces ventes aux enchères pour admirer le splendide animal exposé au public dans les semaines précédant la transaction.

Où va-t-il ensuite ? Peut-être dans un château de riches propriétaires, ou, au nom de la science, au cœur d’un musée où il saura allumer l’étincelle dans les yeux d’enfants et d’adultes conquis ? Bref, sans le caractère exceptionnel du phénomène de fossilisation et l’exploit scientifique se trouvant derrière chaque reconstitution, il serait impossible de contempler sur pieds, grandeur nature, un géant qui était encore vivant il y a 66 MA. Il est donc impératif d’aller au-delà du simple coup d’oeil qui fait du dinosaure une superbe statue.

QuetzalcoatlusLaissez vagabonder votre imagination et voyez-le se déplacer dans son environnement, peut-être entouré de ses congénères ou des ennemis aux trousses ? Ce voyage dans le passé devient soudain autrement plus impressionnant, plus réaliste et tout cela en un seul regard déposé sur le dino fossilisé… Prenez le temps de traverser cet instant de grâce avant, éventuellement, de céder au réflexe numérique du XXIe siècle qui est de dégainer l’appareil numérique ou le smartphone pour partager illico des clichés sur les réseaux sociaux. Et prenez du recul !

Car, parmi les visiteurs, la bête énorme est difficile à cadrer. Sur son piédestal, sa silhouette immense est mise en valeur par des éclairages pensés dans les moindres détails par des professionnels en communication scientifique. Son nom est incrusté en lettres d’or sur une lourde plaque métallisée. Sa biographie s’étale sur de classieux panneaux. Des bornes informatisées la présentent dans des animations en 3D, de plus en plus réalistes d’années en années. Des spots diffusent une lumière chaude sur les aquarelles de rares artistes à savoir restituer sa stature et son mode de vie.

Maquettes, squelettes, peintures, textes, représentations numériques : toutes les informations présentées alimentent l’esprit pour l’aider à mieux visualiser ce monde disparu. Penser aux 65 millions d’années qui viennent de « filer » depuis la crise Crétacé-Tertiaire, au nombre d’années écoulées entre la découverte d’os fossilisés, l’étude minutieuse d’une anatomie, d’une histoire et enfin la présentation officielle du dino « ressuscité », voilà qui remet les pendules à l’heure. D’un semblant de tas de cailloux parfois perdus dans le désert, il atterrit au beau milieu d’un public émerveillé grâce aux efforts de plusieurs équipes souvent. Respect !

Fresque

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/arlo-dinosaure-pour-enfants/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>