«

»

Imprimer ceci Article

Petite leçon d’architecture avec les termites

Termitière en Namibie (Crédits Schnobby – Wikipedia)

Les buildings auto-suffisants pousseront-ils un jour dans les grandes villes ? C’est le rêve d’une équipe d’ingénieurs anglais partis prendre des cours avec des spécialistes en la matière… Décollage immédiat pour l’Afrique du Sud !

Ici, en Namibie, ce sont les termitières qui poussent comme des champignons. Des monticules de terre s’élèvent comme des gratte-ciels, et abritent des sociétés de millions d’individus, les termites africains (Macrotermes michaelseni). Ces bâtisseurs sont très organisés en matière d’architecture, et rien n’est laissé au hasard. Tunnels et conduits d’aération pour régler les flux d’air, la température et l’humidité, gestion des ressources d’énergie et des déchets… Bref, la clim’, la cantine et l’usine de recyclage : le tout-en-un à domicile !

Un champignon… champion !

Termite du genre Macrotermes (Crédits Discott – Wikipedia)

Ces termites, appelés à tort fourmis blanches puisqu’en réalité, les fourmis appartiennent de la famille des hyménoptères (abeilles, bourdons, guêpes, frelons), sont des insectes isoptères dont la colonie repose sur la reine. Les soldats montent les murs de leur building grâce aux particules de terre récoltées en profondeur et stabilisées grâce à un ciment spécial régurgité par leur soin.Ils ont aussi la particularité de pouvoir digérer la cellulose du bois mort dont ils se nourrissent.

Ils stockent ainsi leurs excréments… sur lesquels ils cultivent un champignon appelé Termitomyces ! Celui-ci, en retour, qui s’intéresse également aux restes de cellulose, dégrade les excréments, aidé par d’autres microorganismes du sol. Il rejette alors de l’oxygène, bien sûr réutilisé par les termites qui, de temps en temps à l’heure du goûter, apprécient un bon morceau de Termitomyces… Tout le monde y trouve finalement son compte sans avoir recours à une aide extérieure.

Modèles d’habitat du futur ?

Assistée par des entomologistes – spécialistes des insectes – l’équipe du Dr Rupert Soar de l’école d’ingénieurs de l’Université Loughborough au Royaume-Uni, travaille sur un modèle informatique et un montage numérique afin de recréer parfaitement l’architecture d’une termitière… et d’en tirer le maximum d’information. Son ambition ? « Nous espérons que nos découvertes fourniront des indices qui participeront au développement de nouvelles sortes d’habitats humains auto-suffisants. Ces habitats pourraient convenir à une variété d’environnements arides, hostiles, pas seulement sur Terre mais peut-être un jour sur la Lune et ailleurs » lance avec espoir le Dr Soar…

Article rédigé pour Futura-Sciences (Novembre 2004)

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/architecture-termites/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>