«

»

Imprimer ceci Article

Après le shark-feeding, le shark-fining !

Iles Galapagos, 13 septembre. Les autorités saisissent 815 ailerons de requins. Six jours plus tôt à Singapour, des étudiants manifestent contre le shark-finning. Point commun avec le feeding : l’argent…

Mais, le finning, lui, extermine ces animaux pour leurs ailerons dégustés en soupe à prix d’or lors de mariages, anniversaires et repas d’affaires en Asie de l’Est. En une décennie, la demande a explosé et le commerce est si juteux qu’il a été pris d’assaut par une mafia degangs chinois. Rien d’étonnant : les prix peuvent grimper jusqu’à 660 $ le kilo ! Cent millions de requins sont tués chaque année, la moitié des prises est remontée accidentellement dans les filets qui visent les gros pélagiques.

 

La chair, riche en protéines, est une ressource alimentaire essentielle pour certaines populations d’Inde ou d’Afrique de l’Ouest. Pourtant, l’intérêt est ailleurs… En août 2002, un bateau américain arraisonné en Californie transportait 32 tonnes d’ailerons, soit 14 000 à 29 000 têtes ! Parmi les plus prisés : le peau bleue, le marteau, le requin soyeux, le mako et même le Grand Blanc… Les pêcheurs ne font pas dans la dentelle : après avoir coupé les 4 ailerons, ils rejettent l’animal mort ou vif à l’eau.

Ce bol de soupe d’ailerons à 40 US$ l’unité n’a en réalité qu’une faible valeur nutritive, encore moins aphrodisiaque. Pire, une consommation régulière pourrait être nuisible car les ailerons contiennent souvent des taux élevés de mercure. Pour la WildAid, organisation internationale qui milite activement pour la défense des animaux, le combat contre le shark-finning est un enjeu majeur. Elle déploie toute son énergie pour sensibiliser les populations asiatiques et tire la sonnette d’alarme à travers toute la planète.

Caroline Lepage (article publié dans le magazine Océans)

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/apres-le-shark-feeding-le-shark-fining/