«

»

Imprimer ceci Article

Antilopes : une séductrice ou une violeuse ?

Antilopes et gazelles au Kenya« Faites l’amour, pas la guerre ». D’accord, c’est bien gentil mais pas chez les antilopes topi, plutôt du genre « faites la guerre, puis l’amour » ! La relation démarre en effet toujours dans l’agressivité, pour ne pas dire le harcèlement sexuel.

 

Antilope topi dans la réserve de Masaï Mara (non, pas le type assassiné…) au Kenya 

Seulement, là, les rôles sont inversés : c’est la femelle qui est extrêmement demandeuse. Les mâles, il les lui faut tous… Il faut dire que sa période d’ovulation n’est que de vingt-quatre heures. Alors ce jour-là, dans cette course contre la montre, pas question de chômer : elle vise une dizaine de rapports sexuels, avec au moins quatre partenaires. Moyenne ambitieuse donc, et par conséquent, violents crêpages de chignons au tournant !

Les femelles se battent comme des tigresses pour les beaux yeux de ces messieurs. Plutôt que de princes charmants, elles rêvent des dominants qui possèdent les plus vastes territoires. Du coup, ceux-ci sont sollicités sans avoir le temps de souffler, agressés au point de devoir repousser les plus pressantes. Difficile de les satisfaire toutes…

Conscients de leur succès, certains en jouent. Faire ça plusieurs fois avec celles qui plaisent le plus, il y a pire, non ? Souci, une fois qu’une femelle a obtenu ce qu’elle désirait, pressée d’aller draguer ailleurs, elle prend la poudre d’escampette. Pour la retenir encore quelques instants, l’amant de l’instant triche un peu : il fait croire qu’un danger rôde dans les parages en émettant un signal sonore d’ordinaire employé pour alerter ses congénères qu’un prédateur est dans le coin.

Au bruit du reniflement caractéristique, la demoiselle sur le départ est stoppée net dans son élan, laps de temps qui permet au mâle de retenter sa chance… Quant à elle, aussitôt après, elle repart en chasse, quitte à se rabattre sur des partenaires moins attirants et moins courtisés. Coûte que coûte, il lui faut son quota d’amoureux dans la journée !

Extrait du livre L’Amour Bestial

 L'Amour Bestial

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/antilopes-une-seductrice-ou-une-violeuse/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>