«

»

Imprimer ceci Article

L’Antarctique contaminé au DDT ?

L’insecticide interdit depuis longtemps s’est accumulé en Antarctique…

Utilisé dés la Seconde Guerre Mondiale, le DichloroDiphénylTrichloroéthane (ou DDT) a longtemps été considéré comme un produit miracle pour éradiquer le paludisme, maladie parasitaire transmise par les insectes. Ainsi, il l’a effectivement rayé de la carte en Amérique du Nord, Europe, Australie, etc. Hélas, pas dans les régions tropicales où les moustiques ont commencé à faire de la résistance.

Dans le même temps, les scientifiques ont découvert qu’il contaminait des animaux (oiseaux, poissons, etc.) en se fixant dans leurs graisses. Dans les années 70, le DDT est finalement interdit dans la majeure partie du monde, mais encore utilisé aujourd’hui dans quelques pays d’Afrique.

On le trouve aussi dans un endroit désertique inattendu : en Antarctique. Il s’est accumulé dans les glaciers et se concentre jusque dans l’organisme du manchot d’Adélie selon l’Américaine Heidi Geisz, spécialiste des oiseaux marins à l’Institut de Science Marine de Virginie !

Elle et ses collègues ont mené une étude publiée en 2008. Rappelons que le DDT est un composé organique volatil. En raison de son évaporation, il voyage dans l’atmosphère, migre vers les régions polaires puis se fixe sur les glaciers. Le réchauffement climatique vient alors y mettre son grain de sel. Car depuis quelques années, les glaciers fondent et leur eau contaminée répand le DDT dans l’écosystème…

Chose étrange, les taux de DDT ont chuté ces 10 dernières années dans la faune arctique alors qu’ils sont restés à peu près les mêmes dans l’organisme et les œufs du manchot d’Adélie en Antarctique.

Extrait du livre Explorations en Terre Animale (publié en 2008 aux éditions EDP Sciences) :

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/antarctique-ddt/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>