«

»

Imprimer ceci Article

La passion dévorante du requin blanc

Carte Requins de Méditerranée - Plongeur.com 3« Chéri, tu mords ? » pourrait dire madame à son grand blanc. Parce qu’il la croque, sa « femme », sans faire semblant : portrait des dents de la mer, façon amours dévorantes dans le grand bleu…

Plongeur.com 3

Et nous qui osons le traiter de mangeur d’homme, ce seigneur des océans bien plus que saigneur de nos séants. Rappelons-le, ces 430 dernières années, il s’en est pris violemment à l’être humain près de 400 fois certes (d’après les statistiques de l’ISAF International Shark Attack File), sans pour autant le tuer et le dévorer à chaque attaque… Quand l’être humain, lui, tue 40 à 70 millions de requins par an !

Info’ en plus : Méditerranée

Dossier Ils sont chez nous dans Plongeur.com 3 à télécharger gratuitement ici :

Requins

En réalité, plutôt que des baigneurs, plongeurs ou surfeurs qu’il confond certainement avec ses proies habituelles, le Carcharodon carcharias (au nom latin inoubliable, prononcé dans le film Les Dents de La Mer) préfère boulotter des poissons, otaries, éléphants de mer, tortues, céphalopodes, oiseaux et même des cœurs donc.

Parc Universal Studios - Reconstitution JawsTortue marinePlanche à voile

Ptérygopodes de requin en aquariumEn amour, il a sa partenaire dans la peau : il est une bête de sexe ! Enfin, on imagine… Car même si, avec cette quasi-invincibilité – son seul ennemi étant l’homme – sa taille imposante et son corps en forme d’obus, il a tout pour être le symbole du top de la virilité, on n’a pour le moment aucun scoop sur la vie amoureuse du grand blanc. Pour la bonne et simple raison que personne ne dispose d’une sex-tape sur le sujet. Là-dessus, le squale est très discret, beaucoup plus que les stars qui fréquentent les mêmes plages californiennes que lui.

Ainsi, personne n’a pu assister à un accouplement – à moins que le veinard n’ait gardé le secret pour lui… ou qu’on l’ait fait taire à jamais ! Après tout, passer dans les journaux télévisés du monde entier, filmé pendant ses ébats amoureux, ça ne donnerait envie à personne. Ce que l’on imagine volontiers, c’est qu’un rapport entre deux « tourtereaux de la mer » pouvant mesurer chacun entre 5 et 6 mètres et peser 1 à 2 tonnes ne doit pas être de tout repos… Les femelles en portent d’ailleurs les traces.

Shark Finning Massacre en mer

Chez tous les squales en effet, pendant l’acte, le mâle a pour habitude de mordre à pleines dents la peau heureusement épaisse et coriace de sa partenaire : de fougueux « baisers » qu’elle doit bien sentir passer… De cette manière, son amant s’agrippe à elle et parvient plus facilement à introduire l’un de ses deux ptérygopodes (il a aussi deux testicules internes). Équivalents du pénis, ces deux organes copulateurs cartilagineux sont issus d’une transformation des nageoires pelviennes. Ils s’allongent et durcissent avec l’âge. Équipé de cette paire toujours en pré-érection, le mâle ne risque jamais la panne ! Accouplement, fécondation interne et même sperme volontiers conservé plusieurs mois par la dame avant utilisation : parfait, alors ? Non, dans la reproduction des grands blancs, tout n’est pas rose.

Google earthD’abord, il faut savoir que l’on rencontre plus fréquemment l’espèce en Californie, Australie, Afrique du Sud, Nouvelle-Calédonie, Seychelles, etc. Mais c’est surtout au Japon, en Australie, Nouvelle-Zélande et Méditerranée que les femelles mettent bas. Ainsi, le sud de la Sicile est l’un de leurs principaux centres de maternité ! Or, malgré une espérance de vie estimée entre quarante et cinquante ans, ils sont sexuellement matures tardivement, vers dix ou douze ans (quand ils mesurent entre trois mètres cinquante et quatre mètres cinquante). Faut-il préciser qu’ils ne doivent évidemment pas tomber entre de mauvaises mains avant ?

Dans le meilleur des cas donc, maman requin blanc, ovovivipare, peut porter 2 à 10 petits qui ne survivront pas tous. Ils se développent dans des poches séparées dont l’éclosion a lieu dans l’utérus avant l’expulsion dans le grand bain. Problème, le cannibalisme in utero fait des ravages : les bébés se dévorent entre eux et seuls les plus forts survivent. Un jour, ils auront à leur tour la possibilité d’avoir des petits à condition d’échapper à la pêche et au shark finning – abject vol d’ailerons précédant leur séchage pour la confection de bols de bouillon vendus en Asie à prix d’or.

Oeuf de roussetteGang2requinsUn dernier mot, tous les requins ne sont pas ovovivipares à l’instar du grand blanc, le requin-baleine ou du requin-tigre. Certains sont ovipares. Exemple ? La roussette : la femelle pond ses œufs aux allures de capsules dans l’eau et les embryons se développent à l’intérieur. D’autres encore, à l’image du requin-marteau, sont vivipares : la femelle porte ses embryons nourris par une sorte de placenta et sont ainsi reliés à leur mère par un « cordon ombilical » ! Et puis, il y a ces cas inattendus : des requins marteaux chez lesquels on a, il y a peu, découvert que les femelles étaient capables de se reproduire à l’aide d’ovules non fécondés, sans mâles par parthénogenèse, de même que les requins zèbres, ovipares eux…

Extrait du livre L’Amour Bestial

L'Amour Bestial

Requins : le nouvel ouvrage de Gérard Soury le 3 septembre en librairie !

Quatrième de couverture

Requin baleine plongeur

Requins-baleines en Australie, requins longimanes en mer Rouge, bouledogues au Mozambique, tigres en Nouvelle-Calédonie : à travers les sept récits de ce recueil, Gérard Soury nous fait partager ses multiples rencontres avec les requins et nous livre un portrait éclairé et contrasté de cet animal qui occupe une place sans équivalent dans notre imaginaire collectif.

Grâce à l’alternance d’aventures vécues, de récits historiques et même de textes d’anticipation, le lecteur se retrouve sur le pont d’un bateau pirate taïwanais, chassant les requins pour leurs ailerons, au milieu des naufragés de l’Indianapolis attaqués par des requins longimanes quelques jours avant le bombardement de Hiroshima, avec l’auteur en train de caresser un requin baleine ou bien encore projeté dans le futur, face à un requin génétiquement modifié après l’accident nucléaire de Fukushima…

requin-facetryptik

Requins

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/amour-bestioles-requins/

1 comment

  1. Frederic PORTE

    bonjour Caroline; j’ai adoré l’excellent jeu de mots : « saigneur de nos séants »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>